Bricolage & Travaux

Comment poncer de la pierre naturelle ?

La pierre naturelle est un matériau de construction naturel, issu de la roche. A la différence du béton ou de l’argile (qui sont des pierres artificielles !), la pierre naturelle est un revêtement qui peut s’avérer assez coûteux en fonction de la matière choisie. En effet, des matériaux aussi noble que le marbre, le grès, le granite ou encore l’ardoise font partie des pierres naturelles.

Notamment utilisé en revêtement de sol ou en plan de travail, la pierre naturelle connaît une très belle durabilité. Cependant, un entretien régulier et minutieux est de rigueur. Aussi, si vous rénovez une vieille maison et que vous souhaitez donner une seconde vie à votre sol ou à vos murs en pierre naturelle, il est important de savoir comment poncer ce type de matériau. Vous trouverez dans cet article tout ce dont vous avez besoin !

Pourquoi poncer la pierre naturelle ?

Les pierres naturelles sont nobles et coûteuses, aussi on peut s’interroger sur la réelle utilité de les poncer. En fait, en fonction de la qualité du revêtement et de son usure, le ponçage va permettre de donner une seconde jeunesse à la roche. Si le marbre et le granit ne nécessitent généralement pas ou peu de ponçage d’entretien, le grès, souvent utilisé dans les corps de ferme notamment pour soutenir les murs, est une matière qui peut nécessiter davantage de précautions.

Carrière de pierre naturelle

Notons cependant que les plans de travail ou carreaux en marbre/granit subissent toujours un polissage et un ponçage en règle afin d’obtenir la teinte souhaitée. Finition égrisée, finition adoucie et finition polie permettent ainsi d’obtenir, avec une même pierre, des couleurs et des nuances très différentes. Le ponçage est généralement réalisé en usine ou en atelier, et il reste relativement rare de devoir poncer un sol en marbre ou en granit, tout comme il est peu usité de devoir poncer régulièrement un plan de travail en marbre dans une cuisine !

Le ponçage est en effet une opération de finition qui permet d’obtenir une surface lisse, adoucie, et un aspect en surface plus uniforme. Qu’il s’agisse donc d’un mur en pierres naturelles à poncer ou plutôt d’un sol, l’intérêt est le même : bénéficier d’un contact plus doux et d’un look globalement moins brut.

Les 3 étapes pour poncer de la pierre naturelle

Tous les travaux nécessitent de la méthode et des outils adaptés. Découvrez ci-après les principales étapes pour poncer efficacement votre revêtement en pierre naturelle.

Préparer la surface à poncer à l’aide d’un nettoyage complet

Avant de commencer le ponçage proprement dit, il est important d’effectuer un grand nettoyage du sol ou des murs que vous souhaitez modifier. Dégagez un maximum l’espace et utilisez un balai ainsi que des pinceaux à grosses têtes (pour les murs) pour enlever le plus gros de la poussière. Si la surface est encrassée – notamment pour les pierres naturelles poreuses -, vous pouvez aussi utiliser de l’eau chaude avec du bicarbonate de soude ou de l’eau pétillante.

Escalier en pierre naturelle

Une fois cette opération effectuée, laissez sécher le sol et vérifiez que la plupart des saletés et poussières ont disparu. C’est bon ? Nous pouvons commencer à poncer !

Le ponçage de la pierre naturelle

Cette étape est généralement réalisée à l’aide d’une ponceuse à pierre de grande surface ou d’une surfaceuse avec des disques à diamant. Si vous n’êtes pas familier de ce type d’outils, l’aide d’un professionnel sera grandement recommandée ! Notons qu’il est important de s’équiper suffisamment pour être en parfaite sécurité : gants renforcés anti vibration, masques et lunettes de protection ainsi que casque anti-bruit sont indispensables. Un ponçage à la main, à l’aide d’abrasifs classiques comme le papier de verre, s’avérerait beaucoup trop long et fastidieux.

Ponceuse à main

Le ponçage s’effectue toujours à l’eau, ceci afin de prémunir la pierre d’éventuelles fissures dues au ponçage. L’opération peut durer de quelques heures à plusieurs jours en fonction de la surface totale à poncer et des difficultés propres à votre logis. Par exemple, la multiplication des angles et des marches (escaliers en pierre naturelle, par exemple) nécessitera le recours à une meuleuse ponceuse et davantage de passages successifs.

Après le ponçage : nettoyage et protection

La dernière étape consiste à nettoyer à nouveau la surface (eau chaude et savon suffisent généralement) et à protéger les surfaces poncées. Pour ce faire, il faut obturer la capillarité de la pierre à l’aide d’un traitement spécialisé : pour faire simple, les minuscules porosités de la pierre seront bouchées par le produit protecteur, ce qui permettra une consolidation de la pierre naturelle, d’éviter la multiplication des taches et incrustations, mais aussi d’obtenir un aspect brillant ou mat, selon vos goûts.

Les produits généralement utilisés pour cette opération sont des imperméabilisants professionnels qu’on applique directement au rouleau sur le sol. Certains hydrofuges et oléofuges de finition font également l’affaire. N’hésitez pas à demander conseil avant tout achat, sous peine d’abîmer ou de changer la teinte de votre pierre naturelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *