cave éclairée
Habitat & Maison

4 techniques pour ventiler et aérer sa cave

Située dans le sous-sol des habitations, la cave est une pièce dont il faut assurer la ventilation de manière efficace pour garantir le confort du logement. En effet, l’humidité s’y installe rapidement et les conséquences de cette négligence des propriétaires sont multiples. Pourquoi maintenir sa cave parfaitement aérée ? Comment garantir la bonne ventilation de cette pièce ? Découvrez les conséquences d’une cave peu ventilée et les techniques efficaces pour y remédier.

Pourquoi faut-il aérer une cave ?

cave ouverte

Tout comme l’isolation, la ventilation est un critère essentiel au bon aménagement de la cave. Rendre cette pièce mieux aérée vous évite de nombreux désagréments, notamment l’apparition de la moisissure. Cette dernière est favorisée par l’humidification de l’air à l’intérieur de la pièce, d’autant plus qu’elle ne dispose pas d’ouvertures.

Par ailleurs, une cave, peu ou pas du tout ventilée, entraîne irrémédiablement l’accroissement du taux d’humidité dans les autres pièces de la maison. Le premier réflexe dans ce type de situation est d’augmenter le chauffage dans la maison. Pourtant, cela ne fera qu’augmenter la facture sans véritablement régler le problème. Seul un système de ventilation adapté permettra d’y remédier.

Les conséquences d’une cave mal aérée

Une mauvaise ventilation à l’intérieur de votre cave impacte aussi bien l’habitat que les habitants.

La détérioration progressive des matériaux et du revêtement

Le sous-sol est la première partie de la maison qui est impactée par le fort taux d’humidité. En effet, les revêtements muraux se décollent ou s’effritent peu à peu puisque l’air frais ne circule pas. Les conséquences immédiates sont un mur fragilisé et la détérioration des matériaux.

Tout cela réduit vos chances d’avoir une isolation performante dans votre cave. De plus, l’humidité s’étend progressivement de la cave vers le reste de l’habitat. Cette négligence peut se révéler dangereuse à la longue.

La propagation rapide des microbes et des bactéries

Un taux d’humidité élevé dans votre sous-sol favorise l’apparition des champignons sur les murs et les cloisons intermédiaires. Le phénomène le plus récurrent est la formation de salpêtre dans la cave. Celui-ci s’incruste facilement sur le plafond et sur le sol de la pièce.

En outre, les bactéries se développent plus facilement et les moisissures se propagent rapidement dans la cave humide. Vous constaterez également l’émanation d’une odeur de renfermé dans votre sous-sol. Les mauvaises odeurs s’étendent peu à peu dans l’ensemble de la maison.

Les problèmes de santé récurrents

La mauvaise ventilation du sous-sol a également des conséquences sur la santé des habitants de la maison. Ceux-ci risquent en effet de souffrir de troubles respiratoires. Une cave mal aérée peut aussi accentuer la sensation de fatigue et provoquer des maux de tête.

Certaines personnes souffrent également de lésions sur la peau. Toutefois, les risques sanitaires du fort taux d’humidité dans la cave sont plus importants chez les enfants en dessous de 10 ans.

4 astuces pour ventiler sa cave

Il est important de savoir comment ventiler une cave efficacement, pour garantir le bien-être des habitants du logement.

Procéder à l’aération naturelle de sa cave

grilles d'aération

La première astuce pour faciliter l’absorption de l’humidité dans votre sous-sol est de créer une aération naturelle. En d’autres mots, il faut que l’air dans la cave se renouvelle naturellement. Pour ce faire, vous avez la possibilité d’installer des grilles d’aération. Ainsi, l’air humide sera extériorisé et l’air frais se propagera à l’intérieur de la cave.

Elle est plus facile à mettre en place lorsque le sous-sol possède déjà une fenêtre et dans une cave peu humide. L’avantage de ce tirage naturel d’air est qu’il se révèle peu coûteux et n’implique pas le lancement de gros travaux. De plus, cette aération basée sur le principe du balayage se fait de manière silencieuse.

Opter pour la ventilation mécanique par insufflation

S’il est impossible de procéder à une aération naturelle du sous-sol, vous pouvez opter pour une ventilation mécanique par insufflation (VMI). Il s’agit d’un système reposant sur l’apport d’air neuf dans votre cave et l’évacuation d’air humide.

Pour sa mise en place, il faudra poser un ventilateur et des grilles d’évacuation. Un air plus frais est insufflé à l’intérieur de la cave à l’aide du ventilateur. Dans le même temps, l’air humide est extériorisé à travers les grilles d’aération.

Le système VMI vous accompagne durant une vingtaine d’années. Toutefois, une vérification du filtre se fera chaque semestre et il sera remplacé tous les 12 mois.

Effectuer la ventilation mécanique contrôlée simple flux

Pour une ventilation optimale de votre cave, il existe la ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux. Cette technique consiste en l’apport d’air neuf à travers les grilles d’aération et l’extériorisation de l’humidité grâce à un extracteur d’air. En d’autres mots, l’air frais entre naturellement et l’air humide sort de façon mécanique.

Cette technique de ventilation est plus indiquée lorsque l’air ne s’extériorise plus naturellement de la maison. Cela se produit souvent lorsque le logement a été complètement rénové. Néanmoins, il est possible d’opter pour une VMC simple flux hydrogérable. Ce système calcule le taux d’humidité et se met en marche uniquement lorsque celui-ci devient excessif.

La VMC simple flux jouit d’une longévité de 20 ans, à condition de procéder à l’entretien et au nettoyage de manière régulière.

Réaliser une ventilation mécanique contrôlée double flux

La VMC double flux consiste en l’apport de l’air neuf de façon mécanique suivi de l’extériorisation mécanique de l’humidité. Il s’agit d’un dispositif fonctionnant de manière autonome, à l’aide d’un réseau de conduites d’air disposées à des endroits stratégiques. Il assure ainsi la ventilation permanente du logement.

Vous avez également la possibilité d’opter pour une VMC double flux hydrogérable. Celle-ci se mettra en marche uniquement lorsque l’humidité dans la pièce deviendra trop importante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *