Fenêtre de toit
Habitat & Maison

Réduire la chaleur sous les combles : techniques et astuces

Sous les combles, l’été fait parfois des ravages ! Il faut dire que les canicules de plus en plus fréquentes peuvent vite rendre votre habitat sous les toits irrespirable. Ce phénomène est d’autant plus désagréable qu’il va généralement de pair avec un habitat sujet à des variations de température importantes. Comprendre qu’il y fera très frais l’hiver… et très chaud l’été !

Alors, la chaleur accumulée fait de votre logis un sauna ? Découvrez dans cet article quelques leviers et idées simples pour réduire efficacement la chaleur sous les combles.

L’isolation intérieure comme levier n°1

Si vous souffrez de la chaleur en été ou de la fraîcheur en hiver sous les combles, le toit est sans doute responsable d’une bonne partie de vos tracas. Première surface exposée au soleil, la toiture se doit d’être très bien isolée !

Les dispositifs de type « isolation à 1€ » ne sont pas dignes de réels artisans : si vous voulez une bonne isolation sous les combles, il faudra évidemment passer par l’utilisation de matériaux adéquats, notamment les polystyrènes extrudés (XPS) ou expansés (PSE), ou tout simplement recourir à des laines minérales – laine de verre ou laine de roche.

L’objectif : placer des rouleaux d’isolation afin d’éviter une trop forte pression thermique qui se répercuterait dans votre intérieur. On parle souvent d’opération de déphasage : il s’agit en fait de l’action d’un isolant thermique qui retarde l’arrivée du chaud ou du froid à l’intérieur. Si votre isolation a un niveau de déphasage non adapté (souvent trop faible), alors les températures extérieures vont rapidement faire leur entrée à l’intérieur…

Outre l’isolation intérieure, l’isolation extérieure – on parle de ITE pour « isolation thermique extérieure » – est également un levier d’importance, mais il est généralement plus coûteux et plus difficile à mettre en place, notamment dans les appartements.

Ouvertures et VMC sont trop souvent oubliées

Combles de toit avec velux

Vos fenêtres et fenêtres de toit sont cruciales pour éviter de faire pénétrer toute la chaleur à l’intérieur. Vérifiez que celles-ci sont bien en double vitrage, et qu’elles bénéficient d’une isolation renforcée. Si vous n’avez pas de store, il est plus que conseillé de s’en munir pour ses fenêtres de toit (type Velux), qui sont très exposées au soleil. Optez pour des stores de type pare-soleil qui n’absorbent pas la chaleur !

Enfin, question chaleur, on oublie trop souvent l’aération : votre VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est primordiale pour faire circuler l’air et éviter une stagnation de l’air chaud. Une VMC double flux est généralement conseillée pour les logements sous les combles, car elle permet à l’air d’être filtré avant d’entrer à l’intérieur. Cependant, la VMC simple flux est la plus courante, notamment dans les logements anciens. Dans tous les cas, un entretien et/ou un diagnostic de votre système de ventilation sera primordial avant l’été !

Les bons gestes pour conserver de la fraîcheur

Pas le temps ou l’argent d’entamer des travaux ? Découvrez ci-après des gestes quotidiens à respecter pour conserver une certaine fraîcheur sous les combles.

  1. Fermez les volets le jour, et ouvrez les fenêtres la nuit. Vous empêcherez ainsi la chaleur de pénétrer le jour, et profiterez de l’accalmie de la nuit pour refroidir votre logis.
  2. Evitez autant que possible l’utilisation prolongée de votre espace cuisson, qui peut rapidement faire de votre logement une étuve… Il n’est pas temps de faire un bœuf bourguignon !
  3. Les plantes vertes à l’intérieur sont un moyen efficace d’humidifier l’air et d’absorber une (petite) partie de la chaleur ;
  4. Vous avez un ventilateur ? Placer des glaçons ou une poche de glace devant la palme pour générer davantage d’air frais ;
  5. Si vous avez la chance d’avoir une fenêtre à l’ombre ou dans un courant d’air durant la journée, vous pouvez y apposer une serviette humide (préalablement passée au congélateur par exemple) : effet de fraîcheur garanti !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *